bisexualité (n.f.) : 1 – fait d’aimer à la fois les personnes du même sexe et celles du sexe opposé 2 – pratique sexuelle consistant à coucher indifféremment avec des hommes et des femmes

Fait étrange, les bisexualités féminine et masculine ont des statuts extrêmement différents dans le monde du libertinage et de l’échangisme. Si la première est extrêmement répandue, la seconde est quasiment absente des clubs libertins et de la plupart des rencontres libertines privées.

voir la vidéo complète

video porno gratuite :
reportage sexe chez un couple de femmes libertines bisexuelles
téléchargez

Bisexualité féminine et libertinage

De façon plus ou moins poussée, la majorité des femmes libertines pratique une certaine forme de bisexualité. Bisexuelles assumées, certaines femmes se sont lancées dans le libertinage précisément pour assouvir leurs envies bisexuelles. Pour d’autres femmes libertines, la bisexualité se limite plutôt à un jeu, que l’on pratique durant des partouzes ou des parties carrées, plutôt comme des préliminaires à la relation entre couples.

Toutefois, contrairement à ce qui peut être ici ou là prétendu, la bisexualité féminine n’est absolument pas obligatoire dans le cadre libertin, même si une approche de femme à femme est souvent un bon moyen d’entamer un rapport échangiste ou mélangiste.

Bisexualité masculine et libertinage

A l’inverse, rares sont les couples libertins qui pratiquent la bisexualité masculine. Autant la bisexualité féminine est fréquente, autant les rapports entre hommes sont quasiment absents du lilieu libertin. On peut tout de même supputer que, dans certains cas, la pratique du gangbang par des hommes célibataires peut être assimilée à une bisexualité symbolique.

Là encore, si rien n’est obligatoire, rien n’est non plus proscrit. Il arrive d’assister à des scènes de bisexualité entre hommes dans le milieu libertin, le plus souvent dans les saunas mixtes, qui sont, très souvent, des établissements gays à l’origine.

Par ailleurs, de plus en plus de clubs libertins organisent des soirées « gay friendly », « bi friendly » ou autres, qui permettent plus facilement ces rapprochements entre mâles.