naturisme (n.m.) : pratique et philosophie de vie consistant à rester nu quand le port de vêtements n’est pas nécessaire.

N’en déplaise à la Fédération Française de Naturisme, nombre de libertins sont aussi naturistes, et inversement. Bien entendu, le naturisme, le fait de rester nu quand la météo le permet est une philosophie à part de toutes considérations sexuelles, et la majorité des naturistes n’est pas libertine. Mais il serait pour le moins abusif de déconnecter totalement ces deux pratiques.

voir la vidéo complète

video porno gratuite :
Carole partouze avec quelques libertins au large de la Baie des Cochons
téléchargez

Naturisme et libertinage

D’un côté, il y a le naturisme, une pratique et une philosophie de vie sans aucun rapport avec le sexe. Il s’agit de refuser le vêtement « pudique » et d’assumer son corps, quel qu’il soit, sans se préoccuper des normes sociales en vigueur s’agissant de la nudité. De l’autre côté, il y a le libertinage, une autre pratique et une autre philosophie de vie consistant à vivre sa vie sexuelle et ses envies sans se préoccuper des normes sociales. On voit bien les similitudes de ces deux démarches.

N’empêche : les naturistes non-libertins renvoient les libertins au rang des nudistes (terme péjoratif). Simpliste ! puisque que, a priori, on peut tout à fait être à la fois l’un et l’autre. Le nombre important de libertins et libertines pratiquant le naturisme (dans un contexte coquin ou non) le prouve d’ailleurs aisément.

Les lieux naturistes du libertinage

C’est donc ainsi qu’un grand nombre de lieux connus pour la pratique du naturisme sont aussi des hauts-lieux du libertinage. A commencer par le Cap d’Agde, sa plage naturiste qui compte une zone libertine, son quartier naturiste et ses nombreux clubs échangistes. Mais on pourra aussi citer Sitges, en Espagne, ou Montalivet.

Dans ces espaces où la nudité est de mise, on trouve trois catégories de personnes : des naturistes « puritains », des naturistes libertins, et des libertins non-naturistes pour qui la nudité est d’abord une forme d’exhibitionnisme (ce qui d’ailleurs est tout à fait justifiable, à la condition de respecter les uns et les autres).