singes (n.m.pl.) : terme péjoratif désignant – en particulier au Cap d’Agde – les hommes se masturbant constamment en présence de couples exhibitionnistes. Acception étendue à tous les lieux de libertinage ouverts aux voyeurs (syn.).

Il semble que le terme « singes », s’agissant de libertinage, ait fait son apparition sur la Baie des Cochons, la plage libertine du Cap d’Agde. Au départ péjoratif – ou moqueur – il sert à désigner les hommes qui se branlent constamment sur ladite plage. En référence aux documentaires animaliers où l’on voient des singes faire de même. Le terme a évolué, a perdu une partie de sa connotation désagréable. Et s’étend désormais à tous les coins à voyeurs. Et même parfois aux clubs échangistes.

voir la vidéo complète

video porno gratuite :
Carole s’amuse avec les singes de la Baie des Cochons
téléchargez

Voyeurs ou exhibitionnistes ?

Si la terminologie libertine de « singes » est née au Cap d’Agde, elle s’utilise aujourd’hui couramment dans tout contexte libertin. Certains l’utilisent encore de façon moqueuse. D’autres, au contraire, recherchent les singes. A la fois voyeurs – c’est leur raison d’être en quelque sorte – et exhibitionnistes, ces hommes ont constamment la bite à la main, de façon la plus ostensible possible.

Qu’on ne s’y trompe pas, ces voyeurs branleurs font partie du jeu de l’exhibitionnisme des couples. Et même si le terme employé pour les nommer est péjoratif, ces voyeurs / exhibitionnistes font partie des rites de la plage naturiste comme des lieux où on les rencontre. D’ailleurs, certains d’entre eux ne se contentent pas de se branler.

Quand les singes passent à l’action

En effet, comme nous l’avons dit, certains couples ou femmes libertines recherchent la compagnie des singes. parfois par simple exhibitionnisme. Parfois pour de l’action libertine, pure et « dure ». Au Cap d’Agde, ce sont souvent les plus ostensibles de ces voyeurs qui sont conviés par le couple libertin, qui à un gangbang, qui à une fellation, qui à un bukkake.