sexshop ou sex-shop (n.m.) : boutique destinée à vendre des articles de type sexuel (sextoys, lingeries, tenues coquines, vidéos X…). Sec : lieu de rencontres libertines et de pratique du cruising et du dogging.

Le sexshop (qu’on pourra appeler sexstore, sex-shop ou ou sexy boutique) est un des lieux privilégiés de la pratique du cruising libertin. Comme tous les lieux dédiés au sexe, les couples amateurs d’exhibition, de dogging et de candaulisme en ont fait des espaces de rencontres, qui présentent plusieurs avantages. Dont celui de ne pas être fréquentés par des familles. Cette utilisation du sexshop pour la pratique du sexe a évolué ces derniers temps, notamment avec l’apparition de boutiques moins glauques qu’autrefois.

voir la vidéo complète

video porno gratuite :
un mari candauliste emmène sa femme en dogging dans un sexshop
téléchargez

Cruising et sex-shop

Historiquement, le sexshop est le lieu privilégié de deux pratiques libertines. D’abord, le dogging. On trouve dans une boutique coquine des hommes a priori en demande de sexe. Les couples amateurs de gangbang dans des lieux glauques y trouvaient leur compte. Ensuite, le cruising, de façon plus générale. Comme les couples libertins avaient tendance (notamment avant internet) à fréquenter ces lieux en quête de tenues coquines, il n’était pas rare qu’ils se croisent entre eux.

Le sexshop est donc devenu un lieu de libertinage. De fait. Pourtant, la fréquentation de ces boutiques a énormément évolué depuis plusieurs années. Premièrement, sont apparus des sex-shops plus propres, plus avenants, bref, moins glauques. Deuxièmement, le développement des boutiques coquines sur le web a demandé aux gérants des boutiques réelles de nombreuses transformations.

Nouveau sexshop et libertinage

C’est ainsi qu’on a vu se développer de nouveaux types de sexshop. Proposant notamment d’autres activités que le shopping à proprement parler. Dont la rencontre libertine. De nombreuses boutiques à travers la France ont ainsi développé des coins-câlins, à l’instar des clubs libertins, où couples, femmes seules, et hommes célibataires peuvent s’ébattre en toute quiétude.

Certaines de ces alcôves sont gratuites d’accès, d’autres payantes. Mais il reste que certains couples – exhibitionnistes notamment – préfèrent toujours les vieilles cabines de projection porno, ou même les allées du sexshop, pour pratiquer dogging, gangbang et autres exhibitions.