springbreak (ou spring break n.m., de l’anglais, pause du printemps) : événement festif et/ou libertin du sud des Etats-Unis, correspondant à la pause universitaire de printemps.

Phénomène de société et événement libertin, le Springbreak est aussi le grand défouloir de la jeunesse bourgeoise et « classe moyenne » américaine. Sauf qu’à force de provocation et de libération sexuelle, le springbreak est devenu une fête libertine. En effet, l’événement attire de nombreux couples coquins et de nombreuses femmes, qui n’ont plus rien d’étudiantes, dans ses différentes manifestations.

voir la vidéo complète

video porno gratuite :
extrait d’un documentaire érotique sur le libertinage pendant Springbreak
téléchargez

Show your tits !

Il est de tradition dans les facs américaines de faire une pause, un « break » entre les deux semestres de l’année universitaire. Ces vacances arrivant au printemps, elles ont tout naturellement pris le nom de spring break. De là, on a vu des milliers d’étudiants et d’étudiantes débarquer sur les plages de Floride, de Louisiane et même du Mexique, avec deux idées en tête : l’alcool et le sexe.

La première « dérive » libertin est un emprunt à la tradition du Mardi-Gras de la Nouvelle-Orléans. un jeu qui consiste pour ces dames et demoiselles à montrer leurs seins aux cris de « show your tits ! » et de recevoir en échange un collier de pacotille. La plus grosse collection de colliers prouvant que l’étudiante – ou la libertine – s’est bien lâchée durant la fête.

Une initiation au libertinage

Mais, l’ambiance et l’alcool aidant, le springbreak est devenu un peu plus que ce défouloir. Pendant ces vacances de printemps, tout est permis ! Et presque obligatoire. C’est le moment où les filles découvrent la bisexualité (voir la vidéo), où on s’essaie au sexe en groupe, bref, où on rompt avec le puritanisme ambiant des USA.

Une fête libertine en somme. Que n’ont pas tardé à investir les libertins. Au cœur de la fête étudiante. Et même parfois à part de celle-ci. Le tout selon leur âge. Les plus jeunes se mêlent à la « party » étudiante. Les plus âgés ont leur propre fiesta, reproduisant les mêmes rites.

Tant et si bien Springbreak est devenu un événement libertin en soi.

Springbreak en Europe

Face au succès de cette manifestation, des promoteurs européens ont tenté de la reproduire sur le vieux continent. Sans grand succès. Par contre, des clubs échangistes organisent leur propre soirée spring-break. Imaginez le tableau : les mêmes clichés, les mêmes délires, mais le tout entre adultes et dans une ambiance libertine clairement affichée…